Les dates et comptes-rendus de courses


Catégories Nb d'inscrits Pilotes Ancenis Ancenis Corcoué Laval Lohéac Classement
KZ125 Gentleman Alain BILLON 1er
KZ125 Gentleman Cyrille GUERIN 2ème
KZ125 Richard DRONET 5ème
Cadet Théana CHAUVET 11ème
Planning 2014
Cliquez pour agrandir l'image



Catégories Nb d'inscrits Pilotes Ancenis Le Mans Lohéac Laval Classement
KZ125 Gentleman 9 Alain BILLON 1er 7ème 9ème 4ème 4ème
KZ125 Gentleman 9 Cyrille GUERIN 6ème 4ème 5ème 5ème 6ème
KZ125 16 Richard DRONET Abs 12ème 8ème 13ème 13ème
Cadet 18 Théana CHAUVET 16ème 11ème 16ème 18ème 17ème
Planning 2014
Cliquez pour agrandir l'image

Les résumés ...

Qui c'est le patronnnnn ?

Le Trophée de Bretagne a débuté sur notre circuit d'Ancenis le 25 mai dernier ce qui fut un avantage pour nos pilotes expérimentés.

Alain Billon :
''N'ayant pas pu participer aux essais du samedi je savais que dimanche matin j'avais peux de marge de manoeuvre pour régler le matos.
Même si j'étais assez confiant pour les chronos s'était sans compter sur Cyrille qui réalise la pole et deux jeunes pilotes qui prennent respectivement la 2ème et 3ème place.
En partant 4ème la première manche se passe sans trop d'encombre et je termine 2ème juste dans le pare-chocs de Cyrille.
La deuxième manche est quasi identique sauf que ce coup ci c'est Cyrille qui fini dans mon pare-chocs.
En pré finale ça bataille un peu et à mi course j'arrive à m'emparer de la tête de course ; après avoir creusé un peu l'écart je baisse un peu le rythme afin de préserver mes pneus tout en assurant ma place.
Les 12 tours de la finale auraient pu être une formalité mais c'était sans compter sur un embrayage récalcitrant qui me fit louper mon départ.
Ca ce bouscule un peu, je me retrouve avec les 4 roues dans l'herbe et un wagon de 6 pilotes qui me passent devant dès le premier virage.
A ce moment là je peut dire que c'est pas gagné, y a plus qu'à s'appliquer et faire au mieux pour remonter.
Le châssis est parfait, le moteur envoie du lourd et au bout de 6 tours j'ai réussi à me débarrasser un à un des 5 pilotes qui me précédaient.
A ce stade de la course Cyrille a bien creusé l'écart et a pratiquement 1 ligne droite d'avance sur moi.
Je mets le couteau entre les dents, les tours s'enchaînent et les chronos descendent, l'écart ce réduit et je sais que sais encore possible.
A 3 tours de l'arrivée je suis dans son pare-chocs, je reste calme sans me précipiter, je suis bien collé en entrée de ligne droite, je sais que c'est maintenant ou jamais.
Je me décale et fait un gros freinage en bout de ligne droite, ça passe, plus que 2 tours à gérer et finalement passer en vainqueur sous le drapeau à damiers.
Qui c'est le patronnnnn ?
''


Théana Chauvet :
"Le samedi matin, j'ai bien démarré. L'après-midi, je progressais centième par centième et je me suis améliorée.

Le dimanche de manière générale, ce n'était pas très bien.
Aux essais chronos : et bien pourtant, il y a eu les warmups mais ça n'a pas suffi et je n'étais pas réveillée. Alors, j'ai fini dernière.
1ère manche : j'ai pris un mauvais départ, donc un minime est passé devant moi et le temps de le doubler, les autres se sont éloignés.
2ème manche : Le départ était mieux, mais j'ai été gênée par un cadet. Au bout d'un moment, il s'est vraqué avec un autre. J'ai gagné 2 places. Mais on m'a redoublé. J'ai fini avant dernière.
Pré-finale : les autres m'ont distancée à une vitesse !!! J'avais à peu près une demi ligne droite de retard. Vu que papa et mon mécano avaient fait des réglages, nous pensons que c'était lié à ça. On était trop bas en gicleur.
Finale : Au départ, il y avait un kart qui me dérangeait sauf que je suis passée par la pelouse. Les autres on put s'éloigner. Les deux mêmes se sont vraqués mais l'un d'entre eux n'a pas pu repartir. J'ai essayé de suivre celui de devant et mes chronos ont descendus.

En tous cas, ce n'était pas top top.
."

Un championnat qui laisse un goût amer

Même si la météo a été un peu plus clémente que ce qui était annoncé à l'origine, cela n'a pas engendré plus de succès pour nos pilotes.

Théana Chauvet :
"Samedi matin, il pleuvait, je me débrouillais pas mal car j'ai appris à donner des coups de volant. L'après-midi, la 1ère série, la piste pas top car elle était entre sèche et mouillée ! La 2ème série, ce n'était pas très bien. Aux essais chronos c'était mieux mais j'ai finis dernière des cadets.

Le dimanche,
A la 1ère manche :
Il y a eu des vracs ce qui m'a fait gagner des places. En suite, je suis remontée sur quelqu'un j'ai essayé de le doubler à la ligne d'arrivée, mais il restait un bon 50 centimètres.
A la 2ème manche :
Ce n'était pas trop mal.
A la pré final :
Je n'ai pas bien roulé, mais il y a eu plein de vracs et des problèmes mécaniques.
A la final :
Je me is fais sortir dans le tour de chauffe, comme ça, ça été tout de suite réglé."


L'apprentissage en catégorie Cadet se poursuit pour Théana. Ces 4 premières épreuves ont été un peu difficile et il lui faut encore apprivoiser ce nouveau châssis plus imposant et apprendre à mieux maîtriser l'accélération et le freinage, même si la puissance et la rapidité lui font encore un peu peur.

Pour nos pilotes de KZ125 Gentlemen, leur preuve n'est plus à faire. Le travail se situe essentiellement au niveau du réglage du châssis et de la motorisation qui diffère d'un circuit à l'autre et d'une météo à l'autre. Nous leur souhaitons meilleurs chances pour les épreuves du Trophée de Bretagne

Quant à Richard, en KZ125, le niveau de ses prédécesseurs est relativement élevé et il lui faut encore améliorer son pilotage et le travailler sur son châssis, afin de pouvoir progresser.

Week-end à oublier !

La pluie ayant décidé de se joindre à nous pour le week-end, l'épreuve de Lohéac n'a pas été une partie de plaisir. Entre têtes à queue, sorties de piste et casse nos pilotes ont été relativement malheureux.

Cyrille Guérin :
"Avant dernière course de ligue à lohéac. Arrivé le premier (pour une fois), je réserve un emplacement idéal près de la prégrille.
Samedi : beau temps malgré une température un peu fraîche (4° le matin), des essais sur le sec.
Les nouveaux pneus vega sont beaucoup plus rapides que les Dunlop de l'an dernier.
Les miens commençant à user, je ne fais pas mieux que 50.7 (l'an dernier en juin, Alain roulait en 52.1 avec les Dunlop)
Le nouveau moteur KZ10B fonctionne parfaitement. Il continue de tracter même à l'approche de la zone rouge.
Cependant, lors des chronos avec les pneus neufs, le châssis est trop collé à la piste. Résultat : 13ème sur 24 en 50.4 devant Alain et Benabent (2ème en gentleman)

Le dimanche est un autre jour : il pleut ! (et pas qu'un peu !)
Un bon départ en 1ère manche (coté droit de la piste), j'essai de ne pas perdre le contact avec un jeune (Fernandez). On n'y voit pas à 10m !
Dans l'ultime tour, pendant que poncelet me harponne dans le pif paf, Fernandez  fait un tête à queue tout seul devant moi. Moi-même un peu en perdition suite au contact avec poncelet, je parviens à me faufiler entre l'herbe et Fernandez. Il n'en va pas de même pour la meute derrière moi. C'est l'hécatombe. 3 châssis hors d'usage (dont Alain) et jambe cassée pour Fernandez.

2ème manche avec un bon départ de nouveau, je termine 11ème.
Préfinale, toujours sous la pluie, j'essaie un réglage mais je suis moins rapide. Marion Baudouin, après m'avoir mis un tampon dans la ligne droite (aucun respect envers les vieux), me passe sans que je puisse la suivre. 14ème et 4ème des gentlemen.
Finale : départ à gauche de la piste. Cette partie étant plus gommée, il n'y a pas de grip et c'est une patinoire. La file de droite s'élance beaucoup mieux.
J'essaie de m'accrocher à Jafflot mais je n'ai plus de pneus arrière. Je ne peux pas résister à l'attaque de Poulain qui motrice mieux que moi sous le chêne avant le dernier virage de la ligne d'arrivée à deux tours de la fin. J'ai perdu 9 dixièmes au tour entre la prefinale et la finale !!
J'espère qu'on aura enfin beau temps à Laval (on peut rêver)"


Alain Billon:
"En arrivant à Lohéac j'avais bien l'intention de faire un bon résultat pour effacer le mauvais week-end du Mans.
Le temps est annoncé incertain mais la journée d'essais du samedi va se dérouler sur le sec.
Les chronos sont plutôt encourageants et on prend beaucoup de plaisir à rouler avec ces nouveaux pneus qui sont 1,5 sec plus rapides.
Avec les pneus neufs la séance chronos reste une fois de plus mitigée et me place 4ème de ma catégorie. Va vraiment falloir travailler avec les  pneus neufs pour régler le problème de perfs.
Le lendemain matin la pluie c'est invité durablement alors on oublie tout le travail de la veille et Jérôme et Guillaume me prépare un châssis aux p'tits oignons pour la pluie.
Au départ de cette première manche il pleut vraiment et je ne suis pas forcement serein avec ces conditions de piste.
Le départ est lancé et les premiers tours se passent sans accroches. Les réglages du châssis sont satisfaisants et j'arrive à bien m'accrocher au wagon.
Au fil des tours la visibilité devient critique et me pose vraiment un problème pour aborder certaines portions du circuit.
Dans le dernier tour avant de rentrer dans la partie lente dans le cœur du circuit je me retrouve face à un concurrent accidenté et arrêté à contre sens au milieu de la piste, le choc est inévitable et je le percute à plus de 60km/h.
Le contact est violant et ma course ce termine dans l'herbe. Suite à cet incident le drapeau rouge est agité et la course neutralisée.
Pour moi la journée est terminée et le châssis bon pour la benne. Heureusement pas de bobo à part une douleur au genou qui a du taper dans le levier de vitesse. L'autre concurrent à moins de chance que moi et repart en civière avec un tibia cassé.
A ce jour ma saison est sérieusement compromise et je recherche une solution pour réinvestir dans un châssis neuf.
Je remercie Jérôme qui me fournie un châssis pour la dernière course de Laval, me permettant ainsi de finir le championnat avec, je l'espère, plus de succès."


Théana Chauvet :
"Le samedi, il faisait beau mais j'ai mal roulé.

Le dimanche, il pleuvait en plus je n'étais pas trop dedans.
A la 1ère manche :
Je n'ai pas bien roulé, en plus je me suis sortie. Mais le pire était les départs, on ne voyait rien c'était tout blanc à cause de la pluie et de la piste mouillée.
A la 2ème  manche. ;
Ce n'était pas trop mal, sauf que la personne devant moi c'est fait sortir et soit je lui rentrais dedans soit c'était le bac. J'ai choisi le bac.
A la pré-final :
Ce n'était pas trop mal non plus. Mais j'ai eu un problème technique. Mon kart a calé et quand je redémarrais, il recalait aussitôt. (La bougie)
A la final :
J'ai pris un bon départ et j'ai évité tous les vracs. Quand mes adversaires me doublaient, j'essayais de suivre mais ils s'éloignaient. A l'avant dernier tour je me suis pris un drapeau bleu à diagonales rouges alors je suis rentrée ; pourtant, je ne gênais pas la tête de course qui aurait franchi l'arrivée bien après mon passage sur  la ligne pour entamer mon dernier tour. Même si c'était une erreur des commissaires, j'ai préféré rentrer pour ne pas être convoquée à la commission de course.

Pas très bon week-end pour tout le Team."

Un week-end positif mais sans victoire !

C'est toujours avec quelques incertitudes que les pilotes abordent un nouveau circuit. Comment va être le tracé ? Sera t-il plutôt rapide ou plutôt lent ? Quels réglages effectuer pour les 1ers essais ?
Il semblerait que malgré leurs interrogations, nos pilotes ont assez rapidement apprivoisé ce nouveau circuit du Mans sur lequel ils semblent tous avoir pris du plaisir.

Théana Chauvet :
"Samedi matin, j'ai découvert la piste. Elle est marrante et très rapide. Au fil de la journée, je me suis améliorée. En fin d'après-midi, j'ai fait les essais chrono et mon chrono est 1.01.348. Je suis classée 13ème.
Dimanche matin, aux Warmup, je me suis un peu entraînée sous la pluie, c'était un peu la cata. Ensuite, la piste a séché.
A la 1ère manche, je suis passée trop loin du vibreur, et tout le monde m'a doublé à l'intérieur. J'ai doublé et je suis remontée 16ème.
A la 2ème manche, rebelote. Je suis remontée et à un moment, je suis restée derrière quelqu'un et je lui ai butté dans le pare-choc, puis j'ai fait un tête-à-queue.
A la pré-finale, j'ai perdu 1 ou 2 places.
A la finale, la piste était trempée. J'ai doublé 2 pilotes, d'autres se sont vraqués, et je suis passée devant. J'ai finit 11ème sur 17, un pilote ayant été déclassé.
De manière générale sur toute la journée, j'étais toujours le 13ème temps en course, même sous la pluie. Je suis assez contente de moi pour cette 1ère au Mans."


Alain Billon:
"J'étais vraiment impatient de rouler sur cette nouvelle piste du Mans qui est particulièrement adaptée à la puissance de nos karts à boite de vitesse.
Rapide et avec plusieurs zones de dépassement possible j'ai vraiment pris du plaisir à rouler sur ce circuit à des vitesses de pointe d'environ 150km/h.
On s'est attelé toute la journée du samedi à régler le châssis et à mémoriser ce nouveau tracé. A chaque sortie nous avons pu monter en puissance et améliorer les chronos jusqu'à un 53.04 prometteur et loin d'être ridicule par rapport à la concurrence.
La séance chrono est mitigée et nous place 4ème de ma catégorie, mais loin de la pole qui cependant est partie en pneus neufs.
Le dimanche matin la météo joue avec nos nerfs et la stratégie des pneus pluie joue contre nous, les deux manches qualifs sont médiocres et il va falloir cravacher.
Sur le sec la pré finale se passe plutôt bien et me permet de remonter le peloton avec l'espoir d'accrocher le podium en finale.
C'était sans compter sur la pluie qui nous en remet une couche juste avant la mise en pré grille.
Départ en pneus pluie comme la totalité des pilotes. Le bout de ligne droite est bouchonné et il faut jouer des pontons pour s'imposer dans la meute.
La bataille est intense jusqu'au 3ème tours des 11 à parcourir suite à une crevaison lente à l'avant gauche me contraignant à l'abandon et ruinant tout résultat.
Malgré cette demi défaite le week-end est plus que positif avec la découverte d'une très belle piste pour les KZ125 et un niveau de performance honorable et encourageant pour la suite du championnat.
Rendez-vous à Lohéac pour la suite des hostilités.."


Cyrille Guérin :
"Cette 2ème étape du CRO au Mans est un rendez vous en terre inconnue pour le team boite max racing.
Personne n'a roulé sur ce circuit très rapide avec des gros freinages et de bonnes possibilités de dépassement.
Un bémol (plutôt 2) : le pif paf trop violent et les zones de dégagement dénuées de bac à gravier et qui ne ralentissent pas les karts en cas de sortie
Apprentissage de la piste donc un peu chaud car on découvre la piste avec des tarés qui roule comme des nazes. Gros écarts de vitesse qu'il faut savamment gérer afin de ne pas se faire couper en deux par les locaux qui connaissent déjà la piste par cœur. Le fait de tourner dans le sens anti-horaire n'est pas gênant en soi. J'ai juste le bras gauche qui tétanise à la longue.
Après avoir serré en finale à Ancenis, j'opte pour un rapport plus long qu'Alain et richard. Le moteur prend moins de tours au bout de ligne droite mais les départs sont laborieux. Avec une carbu un peu riche, je dois faire cirer l'embrayage au maximum.
Dommage, un bon choix de pneus (slick alors que quasi  tout le monde est en pluie) aurait dû me faire gagner plus de places en manche.
En pré-finale, le team se suit (moi derrière Alain derrière richard). Je me bagarre bien avec un pilote mais loin derrière la tête de course.
En finale, les pneus pluie sont le bon choix. Je termine 4ème des gentlemen. Des pressions un peu élevées ne m'ont pas permis de faire mieux
Pourtant, j'avais mis mon habit de lumière et une déco neuve !!"


Richard Dronet :
*Le week-end au Mans a été super!
J'ai découvert une superbe piste !! Je me suis bien éclaté ! Pour moi c'était la 1ère course de la saison.
J'ai fait un essai chronos qui m'a amené en milieu-fin de pré-grille ; pour la 1ère manche le bon choix des pneus m'a avantagé, la piste était encore humide et je suis parti en pneus slick (plus rapide que les pneus pluie). Ce qui me fait remonter sur la pré-grille.
2ème manche je me maintiens à ma place ; en pré-finale, seul Alain me double (au bout de quelques tours), puis à la finale un concurrent placé juste devant moi sur la grille de départ loupe complètement son départ!! Ce qui m'a tout de suite fait perdre des places. Ensuite je me maintiens à ma place mais sur les derniers tours deux concurrent me doublent !!
C'était un super week-end.*


Nos pilotes ont déjà effectué la moitié du championnat ; il leur reste les épreuves de Lohéac et de Laval pour faire la différence et tenter de gravir les marches du podium au classement général ! 

1ère course ... 1er podium !

La saison est lancée et c'est à domicile, sur le circuit Roger Gaillard d'Ancenis, que les réjouissances ont commencé.

Théana Chauvet a fait ses 1ères armes dans la catégorie Cadet, non sans difficultés. Le niveau étant élevés et les concurrents nombreux, les 1ères courses risquent d'être rudes, mais sûrement bénéfiques pour son apprentissage. Son résumé du week-end :
"Je suis contente d'être entrée dans cette nouvelle catégorie, en cadet. C'est mieux, on roule plus et ça va plus vite. Samedi, ce n'était pas top top. Je ne roulais pas très bien, en plus j'avais des trous d'air. Papa et mon mécano ont fait des essais. Dans l'après-midi, ça a été un peu mieux. Mais ça a changé car les essais chronos étaient en fin d'après-midi.
Dimanche matin, j'ai pu me réveiller grâce au warmup. A la 1ère manche : je suis partie 17ème. Je suis bien remontée, et comme les départs ont changé,il y avait plein de vracs. Je suis bien remontée et j'ai fini 13ème ; le chrono : 1.02.581.
A la 2ème manche : j'ai eu un petit souci, à l'épingle, j'ai voulu éviter un vrac mais quelqu'un m'a butté dedans et j'ai fait un tête à queue. Je suis repartie après et j'ai perdu le peloton. Je suis remontée 16ème ; le chrono 1.03.260.
A la pré-finale : il pleuvait. Je ne suis pas du tout à l'aise sous la pluie. J'ai fini 13ème et mon chrono était de 1.23.838.
A la finale : à l'épingle, j'ai eu un souci, mon moteur s'est éteint. Je suis remontée et je n'ai pas osé doubler. J'ai fini 16ème sur 20 et mon chrono  était de 1.02.849.
C'était une bonne expérience, j'espère mieux faire la prochaine fois."


Fidèles à leur catégorie, Alain Billon et Cyrille Guérin se sont remis au volant de leur KZ125 afin d'affronter les autres Gentlemen engagés dans cette épreuve.
Si le week-end a été sommes toutes assez compliqué pour Cyrille, Alain offre au Team la plus belle distinction. Félicitations !
Leurs récits de cette 1ère course :
Alain Billon:
"Nous attendons toujours cette 1ère journée de saison avec une certaine impatiente afin de nous jauger par rapport aux autres pilotes.
Cette année le plateau en KZ125 est très relevé et le fait de démarrer sur la piste d'Ancenis que nous connaissons bien est certainement un avantage.
Tout au long de la journée de samedi nous avons affiné les réglages du nouveau châssis et le 4ème temps au scratch décroché lors de la dernière séance d'essai fait plaisir à voir.
La séance chronos se passe un peu moins bien avec les pneus neufs et je me qualifie en 3ème position derrière mes deux concurrents directs (pour rappel tous deux Champions de France).
Les deux départs des manches seront très agités et me feront perdre quelques places au classement.
Après que la météo incertaine ait fini de jouer avec nos nerfs, les phases finales se dérouleront sur piste sèche.
Le couteau entre les dents et l'esprit combatif je réalise deux belles manches jusqu'à décocher la victoire avec en bonus le meilleur tour en course.
Je prends donc la tête du classement provisoire au Championnat jusqu'à notre prochaine course sur le tout nouveau circuit du Mans."


Cyrille Guérin :
"16 ème chrono pour cette reprise, le départ de la 1ère manche est chaud. Tellement chaud que je termine dans le bac à gravier au 3ème  virage.
Le départ de la 2ème manche est tout aussi chaud. Devant moi, je croise David Leglise dans le sens inverse de la marche !!
La Pré-finale se passe sans encombre d'autant que nous faisons 12 tours au lieu des 17 prévus sur le sec.
Je n'en dirais pas autant de la finale. Après un faux départ dû à un abruti qui était déjà au premier virage alors que le feu était encore rouge, (il nous a refait la même au 2ème départ ce qui a créé un léger flottement pendant les 300 premiers mètres car on se demandait si le départ était bien lancé), je serre le moteur après la mi-course, juste avant le début de la parabole. J'ai juste le temps de choper l'embrayage pour éviter de partir en toupie à cause des roues arrière bloquées.
Je suis donc vers la fin du classement provisoire au Championnat jusqu'à notre prochaine course sur le tout nouveau circuit du Mans."


Nos encouragements accompagnent les pilotes pour la prochaine épreuve sur le tout nouveau circuit du Mans.